Blogger Tips and TricksLatest Tips And TricksBlogger Tricks

26 mai 2015

25 Mai 2000 : Jour de Résistance et de Liberation au Liban, Date de la Première Grande Défaite du Colonialisme Sioniste au Moyen Orient

Aucun commentaire:
video

La libération de l'an 2000 constitue une étape charnière dans l'histoire du Liban et de la région. Cet évènement est désormais un exemple à suivre pour tout peuple aspirant à s'affranchir de l'occupation. Par ailleurs, les tentatives politiques et médiatiques se sont multipliées dans le but de saper cette victoire tout comme les autres exploits de la résistance, et ce afin d'empêcher cet évènement de devenir un facteur de mobilisation arabe en face d'«Israël». En dépit de ce fait, les victoires du Hezbollah au Liban, arrivant à la libération du territoire en 2000, ont eu des impacts majeurs sur la situation dans le territoire palestinien.
Evoquer la libération de 2000, exige l'évocation de toutes les victoires et les sacrifices de la résistance, puisque cet exploit n'est que le couronnement d'un processus de victoires réalisées par la résistance en face de différentes types de guerres.

Aucun commentaire:

Le choix sans choix

Aucun commentaire:


La Commission constitutionnelle fonctionne activement depuis plus d’un mois en Ukraine. 72 membres de la Commission font tout ce qui est en leur pouvoir pour corriger la Loi fondamentale du pays. Or, il est peu probable que la Commission parvienne à régler la question essentielle relative à la décentralisation.

Piotr Porochenko a laissé entendre qu'il n'y aurait pas de changements révolutionnaires: la nouvelle Constitution ne supposera pas la fédéralisation de l'Ukraine. Selon le président, la fédéralisation est comparable à une arme chimique qu'essaient d'imposer les forces extérieures en vue de désintégrer l'Ukraine. Cependant, les autorités choisiront inévitablement cette voie, estime le directeur de l'Institut de développement contemporain de l'Etat Dmitri Solonnikov:

La Russie envisage les tâches des BRICS

Aucun commentaire:
La Russie préside les BRICS en 2015. Moscou estime nécessaire de fonder les institutions financières: la Nouvelle Banque de développement et un pool de réserves monétaires. Le groupe devra sans doute réaliser cette année beaucoup d’autres missions.

La Russie se prononce pour la coopération dans l'industrie et la mise en œuvre des projets scientifiques et techniques. Il ne faut pas sous-estimer les aspects urgents de la sécurité internationale.La Russie a déjà dressé une vaste liste d'initiatives en prévision du sommet des BRICS qui aura lieu en juin à Oufa. Le directeur de l'Institut Ho Chi Minh auprès de l'Université d'Etat de Saint Petersbourg Vladimir Kolotov: "Il est prévu d'examiner en détail les 37 projets présentés par la partie russe. Seuls ceux qui intéresseront les autres pays des BRICS seront approuvés".

Est-ce que les Kurdes ont trompé le Congrès américain ?

Aucun commentaire:
Un ancien responsable d’Etat américain et expert des questions irakiennes et du Kurdistan a souligné que des phrases telles « les Kurdes ne disposent pas d’armes suffisantes », « Bagdad ne fournit pas d’armes aux Kurdes » ou bien « le Kurdistan irakien est une région démocratique », ne sont pas vraies et ce sont les hauts responsables du Kurdistan irakien qui s’en servent pour convaincre le Congrès américain et créer un lobby aux Etats-Unis.
Selon « Kurde Press », Michael Robin, un expert de l’"American Enterprise Institute" qui publie des articles critiques au sujet de la situation au Kurdistan irakien, a écrit dans sa dernière chronique parue sur le site web de l’American Enterprise, que le Kurdistan irakien a recruté quatre sociétés juridiques aux Etats-Unis, en vue de faire du lobbying avec le Congrès américain et d’avoir un accès direct aux armes. Selon ce dernier, les Kurdes tentent de créer un lobby aux Etats-Unis pour convaincre le Congrès que les questions suivantes : 

L’Arabie veut-elle vraiment la bombe pakistanaise ?

Aucun commentaire:
« L’Arabie saoudite finance depuis trente ans une partie des frais du programme nucléaire militaire du Pakistan », écrit le quotidien britannique "The Sunday Times"
Un responsable du ministère saoudien de la Défense a déclaré que les rapports des médias concernant un quelconque effort de Riyad pour avoir accès aux bombes atomiques pakistanaises ne seraient que des « spéculations » sur l’inquiétude accrue de l’Arabie saoudite vis-à-vis de la capacité de l’Iran à fabriquer des bombes nucléaires. Ce responsable saoudien a déclaré au journaliste de Sunday Times qu’il ne faudrait absolument pas prendre au sérieux ces « spéculations » médiatiques. 
En effet, ce que ce responsable saoudien appelle « spéculations » a commencé dimanche dernier, quant "The Sunday Times" a cité, dans un article, un responsable américains sous l’anonymat, au sujet d’une « décision stratégique de l’Arabie saoudite pour se doter de l’arme atomique via le Pakistan. »